Ordi-Senior
Pour les... juniors en informatique personnelle !

LE CLAVIER



Le clavier est notre principal moyen de communication avec notre ordinateur, en attendant de pouvoir valablement "parler" à notre machine !
Héritée de nos anciennes machines à écrire, la disposition des touches alphabétiques est particulière, et pour celles et ceux qui n'ont jamais utilisé cet outil, l'apprentissage est parfois un peu décourageant.
Nous verrons comment s'entrainer à son utilisation.

 Page mise à jour le

I – Présentation générale


Très variable d’aspect selon la machine - ordinateur de bureau ou portable -, il comprend toujours les touches suivantes :


Le clavier d'ordinateur
Organisation du clavier d'ordinateur

La répartition des touches n’est pas anodine, elles sont regroupées par thème.


En bleu :

Les touches les plus utilisées, notamment pour la frappe de documents : lettres, chiffres, signes de ponctuation, majuscules, minuscules…


En jaune clair :

La touche Entrée présente en deux endroits, pour plus de commodité.


En jaune plus foncé :

Les touches de fonction F1 à F12 (dépendantes du logiciel utilisé).


En gris :

Le « pavé numérique », pour une saisie facilitée pour les chiffres et les symboles de calcul.
Attention ! Pour cela, le pavé numérique doit être activé (touche Verr.Num en haut à gauche de ce pavé).


En vert :

Les flèches de direction, pour déplacer le curseur vers le haut, bas, droite, gauche.


En rose :

Les touches « Windows » qui permettent de lancer des menus Windows directement.


En violet :

Une touche permettant d’appeler le menu contextuel dans le cas général.
Équivalent à un clic droit de la souris.


En blanc :

Trois touches en haut « Système » ; six touches permettant l’accès à certaines fonctionnalités bien pratiques ; enfin la touche Echap ou Esc en haut à gauche est synonyme d’abandon en règle générale.


Les voyants :

En général, ils indiquent :

  • - le mode majuscule activé,
  • - le mode numérique activé,
  • - l’arrêt du défilement.

Avant de passer à la suite, il est bon de rappeler que :


- La disposition des touches alphabétiques nous vient de nos anciennes machines à écrire mécaniques (contraintes de fabrication et fonctionnement).

- La disposition de ces mêmes touches dépend aussi du pays… En France, on parle de clavier « Azerty », dans les pays anglophones, on parle de clavier « Qwerty » (disposition des touches de la première rangée en haut).

- Chaque logiciel ou programme ou application peut utiliser telle ou telle touche pour commander une action particulière ; cependant les applications Windows respectent une certaine philosophie à ce propos (par ex. la touche F1 est toujours destinée à l’appel à l’aide utilisateur…).

- Il est fréquent que l’on utilise simultanément plusieurs touches pour déclencher telle ou telle opération ou action d’un programme.

- Les claviers comprennent désormais davantage de touches, en sus de celles évoquées ci-dessus :
o Certaines touches permettent notamment d’agir sur l’état de l’ordinateur pour le mettre en état de veille, ou encore arrêter/démarrer.

o D’autres sont liées aux fonctions multimédia : régler le volume sonore, écouter une musique ou voir une vidéo, etc.

o D’autres encore permettent d’appeler directement certaines applications comme la messagerie, la discussion instantanée, la caméra…

o Enfin, certains claviers répètent par des touches certaines fonctionnalités de la souris…

Dans tous ces cas, il faut se reporter à la documentation propre au clavier.

II – UTILISATION DU CLAVIER


1 – La partie centrale ou clavier « machine à écrire ».


- Les modes majuscule/minuscule :

Dérivé de nos machines à écrire là aussi, les deux touches Maj ou Shift présentes de chaque côté du clavier permettent de passer momentanément en majuscule.
Ainsi : La frappe de : A donne a ; La frappe de Maj+A donne A.

NB :La notation Touche1+Touche2 signifie qu’on appuie sur la Touche1, on la garde enfoncée, et ensuite on appuie sur la Touche2. On peut ainsi avoir des notations telles que Ctrl+Maj+F12. On appuie sur Ctrl (garder enfoncée), ensuite sur Maj (garder enfoncée), puis enfin sur la touche F12, et on relâche le tout.


Fermer
Les claviers répètent en général les touches actives (celles qui produisent un caractère). Après un petit délai (paramétrable), le doigt resté sur la touche A par exemple, produira rapidement des dizaines de ‘a’ ou ‘A’ successifs.

Les touches Maj (ou Shift) sont destinées à un usage temporaire ; lorsqu’on veut par exemple tout rédiger en majuscules, on utilisera la touche Verr Maj (ou Caps Lock). La touche de verrouillage une fois pressée, il n’est plus nécessaire de la garder enfoncée. Pour quitter le mode majuscule, il suffit d’appuyer à nouveau sur cette même touche. Selon le paramétrage de votre clavier, l’appui sur une des deux touches Maj peut avoir le même effet.
Le mode majuscule/minuscule a d’autres effets, pour les touches autres que les lettres alphabétiques.
Pour les signes de ponctuation, le mode minuscule correspond au signe inférieur de la touche, le mode majuscule permet d’obtenir le signe supérieur.
Exemple : la touche ?, donne en minuscule la virgule (,) en majuscule le point d’interrogation (?).
Pour la rangée supérieure (chiffres), le mode majuscule correspond de même aux chiffres indiqués, le mode minuscule aux symboles et signes inférieurs.
Exemple : la touche 8 donne en minuscule le tiret souligné (underscore) (_), en majuscule le chiffre (8).

Une touche dite « muette » est spéciale ; c’est la touche ¨^ . Cette touche est destinée à mettre un accent circonflexe (^)(en mode minuscule) ou un tréma (¨) (mode majuscule) sur la lettre qui sera frappée ensuite. Ainsi la touche ¨^ suivie de la lettre a donne : â ; en mode majuscule, suivie de la lettre i, ï (i tréma). Si la lettre qui suit n’est pas appropriée, par exemple x, on obtient alors ^x… ou encore ¨x

1.1 – Les touches Entrée (Enter) :

Cette touche, en deux exemplaires fonctionnellement identiques pour la commodité, permet de valider la saisie d’une zone à l’écran ou encore de passer à la ligne suivante. Elle permet également de valider une commande proposée par un bouton affiché à l’écran…
Sa fonctionnalité doit être comprise comme « je transmets ce que j’ai tapé à mon ordinateur ».



1.2 – La touche Alt Gr :

Cette touche permet, en la maintenant enfoncée, d’obtenir les symboles dessinés en bas à droite de certaines touches.
Par exemple le # (présent sur la touche 3’’#), ou encore les crochets ouvrant et fermant ou encore les accolades {}…
Et bien entendu le symbole monétaire européen (présent sur la touche E).



1.3 – Les touches Ctrl (contrôle) :

Ces touches, les deux identiques dans leur fonction première, ne servent qu’en combinaison avec d’autres touches du clavier.
Par exemple : Ctrl+C est un raccourci clavier permettant de copier une zone sélectionnée ; Ctrl+V pour coller ce qui a été copié.



1.4 – La touche Alt :

La touche Alt, comme les touches Ctrl, sert essentiellement en combinaison avec d’autres touches, pour obtenir une action particulière. Également, cette touche permet d’obtenir certains caractères spéciaux, que les claviers ne permettent pas de frapper.
Pour cela, il faut connaitre le code du caractère que l’on veut obtenir. On trouve ce code dans Accessoires, Outils système, Table des caractères.
Par exemple, si on veut utiliser le symbole Ø, on tient la touche Alt enfoncée, puis on tape 0216, et on relâche. On obtient : Ø !
Cette fonctionnalité peut s’avérer utile lorsque justement, on ne peut pas utiliser la Table des Caractères de Windows !



1.5 – La touche Windows (Start) :

Cette touche, à gauche de la barre espace, permet d’appeler directement le menu principal de Windows (action Démarrer). Sous Vista, en combinaison avec les touches numériques en haut du clavier, on obtient directement certaines fonctions ou programmes.
Par exemple, la combinaison de touches Windows+d permet d’accéder au bureau.



1.6 – La touche Tab

Cette touche prend toute son utilité lorsqu’on doit remplir un formulaire à l’écran, composé de champs ou zones de saisie.En mode minuscule, la touche Tab (pour tabulation) permet de passer au champ suivant. En mode majuscule, au champ précédent.Dans un programme de traitement de texte, cette touche provoque une tabulation (indentation du texte) selon ce qui aura été paramétré dans ce programme. Cela permet notamment d’aligner verticalement du texte ou des chiffres, sans nécessairement utiliser un tableau, plus complexe.



1.7 – La touche Retour Arrière (backspace) :

Cette touche permet d’effacer le dernier caractère frappé.



1.8 – La touche 2 :

Située à gauche de la touche (1&), cette touche permet la frappe directe du symbole de la mesure d’une surface (2 en exposant).
Par exemple pour écrire : une surface de 10 m².



2 – La partie droite ou «pavé numérique ».

Le pavé numérique est très utile dès lors qu’on a des chiffres à utiliser.
En effet, la frappe des chiffres nécessite l’utilisation du mode majuscule. Il suffit de verrouiller le mode grâce à la touche Verr.Num pour pouvoir utiliser les chiffres 0 à 9, mais aussi les symboles de calcul tels que : + - * / = et ,.
En règle générale, le mode Verrouillage Numérique est activé par défaut lors de la mise en route du PC. En mode non numérique, le pavé permet de retrouver d’autres touches : direction, page suivante/précédente, début, fin, insertion, suppression…
La présence de ces touches ici vient des premiers claviers de PC portables où le clavier était réduit à sa plus simple expression, pour gagner de la place.
N.B. : Le passage ponctuel d’un mode à l’autre est possible avec les touches Maj (Shift). Lorsqu’on utilise essentiellement le pavé numérique, cela peut-être pratique !



3 – Les touches de déplacement (4 flèches de direction, PageUp, PageDn)

Ces touches permettent de déplacer le curseur dans une zone ou encore de faire défiler une page affichée, selon leur sens.

4 – Les touches au dessus des flèches :

Parmi ces touches, on trouve :
- la touche Inser (Ins) : elle permet de basculer du mode Insertion au mode Refrappe.
- La touche Suppr (Del) : permet de supprimer le caractère à l’emplacement du curseur.
- la touche Début (Home) ou encore \ : elle permet de revenir au début d’une zone, d’une phrase…
- la touche Fin (End) : opération opposée.
- Les touches PgUp (ou Page ↑), PgDn (ou Page ↓) : elles permettent le défilement par page entière vers le bas (avant) ou le haut (arrière).



5 – Les touches système :

Au nombre de trois, elles ne sont que d’un usage exceptionnel. Avec l’évolution des PC, elles ne servent plus à grand-chose aujourd’hui… La touche Impr Ecran (Print Scr) permet de demander l’impression sur papier de ce qui est affiché à l’écran.
La résolution graphique des écrans actuels demanderait un temps très long d’impression, et consommerait beaucoup d’encre ! Pour des besoins particuliers, on utilisera avec profit soit un utilitaire du système pour faire une copie d’écran, soit un programme externe !
Cette touche met une copie de l’écran dans le presse-papiers. On peut ensuite le coller dans un fichier, pour conserver une trace…
La touche Arrêt Défil. (Scroll Lock) permet de stopper le défilement écran automatique…
La touche Pause/Attn permet de demander au PC de se mettre en pause. La frappe de n’importe quelle touche l’autorise à redémarrer.



6 – Les touches de fonction :

Au nombre de 12, nommées F1 à F12, ces touches doivent être comprises comme un moyen rapide d’appel à une fonctionnalité dépendante elle-même du logiciel que l’on est en train d’utiliser.
Il ne faut donc pas oublier ce point ! Il en découle que si la touche F1 correspond en général à l’appel à l’aide, les autres touches peuvent très largement différer quant à leur rôle !
Pour disposer d’un plus grand nombre de touches, les programmeurs utilisent aussi ces touches en combinaison avec d’autres comme Alt, Ctrl ou Maj… On peut donc ainsi disposer de plusieurs dizaines de « raccourcis » vers des fonctions nombreuses… Il convient de se reporter à la documentation du logiciel. Également, certains logiciels permettent à l’utilisateur de définir lui-même ses propres raccourcis (paramétrage). Cela peut être très pratique !



III – EVOLUTIONS DES CLAVIERS



Les fabricants de claviers redoublent d’ingéniosité pour ajouter de nouvelles touches, comme par exemple :
- des touches dites «Multimédia » : ces touches permettent de commander directement le volume sonore du PC (si équipé de haut-parleurs), de commander la lecture d’un CD musical ou encore un DVD cinématographique…
- une partie de la souris (molette centrale),
- des fonctions zoom,
- et bien d’autres choses encore !
Egalement, les constructeurs essaient de rendre le clavier plus discret : plus plat, éclairé, ergonomique et même… souple !
Mais d’autres systèmes commencent à se répandre, parmi lesquels :
- la commande vocale : on parle à son PC, on lui donne des ordres, on peut même dicter du texte ! Ces fonctions font désormais partie du système Windows (Vista et suivants…).
- les tablettes graphiques : elles peuvent remplacer souris et clavier, et permettent de transformer de l’écriture manuscrite en texte compréhensible par l’ordinateur. on nous promet demain, une interface qui permettra de contrôler son PC par la pensée…


Retour en haut